LAF Laboratoire d'Analyse des Formes - ENSAL

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Enseignants Chercheurs François FLEURY
Nous avons 2 invités en ligne
Envoyer Imprimer PDF

 

François Fleury

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Date de naissance

 

04 avril 1968

Titres et diplômes

 

Ingénieur Génie-Civil INSA Lyon
Docteur en Génie-Civil de l’Université Blaise Pascal – Clermont II ; HDR

Position statutaire

 

Professeur des Ecoles d’Architecture deuxième classe

Fonctions

 

Enseignant de Structure à l’ENSAL
Chercheur au LAF
Membre de la Commission de la Pédagogie et de la Recherche de l’ENSAL
Membre élu du Conseil Scientifique de l’ENSAL
Membre élu du Conseil Scientifique Supérieur de l’Enseignement de l’Architecture (CSSEA)

 

Activités d’enseignement

Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Lyon

 

Structure (L1, L2, L3)
Auscultation des bâtiments (M1)
Modélisation en mécanique des structures (M1, M2)
Encadrement des mémoires de séminaire (M1, M2)
Analyse structurelle, cours en ligne : « Methods for architectural morphology analysis », dispensé dans le cadre du projet européen « virtual campus »

Ecole Nationale des Travaux Publics de l’Etat

 

Structure 2ème année

 

Activités Scientifiques

Activités récentes

L’usage des modèles de mécanique des structures dans le champ de l’architecture.
Le recours aux modèles étant le pivot de nos recherches, le premier objectif est de faire un inventaire raisonné des différentes formes que peuvent prendre les représentations du phénomène mécanique. La valeur ajoutée de cette épistémologie réside dans une explicitation du potentiel du modèle à se connecter à la conception architecturale.
La problématique générale des relations entre savoirs en mécanique et formes conçues est ensuite abordée. Il s’agit à travers un certain nombre d’études de produire des connaissances d’ordre technique sur les objets, de mettre en évidence certaines relations entre forme et structure, et enfin d’évaluer par la modélisation les modèles potentiellement actifs dans le processus de conception. Les principaux thèmes abordés sont les charpentes médiévales, les voûtes du XVIIème siècle, et enfin des réalisations contemporaines qui exploitent la structure comme registre d’expression.
Il s’agit enfin d’aborder la question des modèles comme support de transmission des connaissances dans les écoles d’architecture. En croisant l’expérience pédagogique avec les réflexions théoriques issues des précédentes étapes, cela conduit à préciser davantage les potentiels et limites de trois grandes familles de modèles : théoriques, matériels, et informatiques.

Projets

 

Modèles en jeu dans la perception : évaluer dans quelle mesure les connaissances en mécanique des structures contribuent à la lecture de l’architecture, et mettre à jour les procédés que l’architecte met en œuvre pour fabriquer une image de la structure chargée de sens.

Histoire de la construction : évaluer, à travers l’étude de structures en pierre du XVIème au XVIIIème siècle, l’hypothèse que l’émergence des nouvelles sciences génère plus ou moins directement de nouveaux modèles convoqués lors de la conception architecturale.

Techniques numériques et conception : étudier l’impact de la réactivité des outils numériques de modélisation sur la démarche et le résultat de la conception. Les hypothèses de départ consistent à postuler d’une part que la réactivité de l’outil numérique incite à une démarche plus intuitive et empirique, et que d’autre part le niveau de connaissances théoriques du concepteur est corrélé avec l’efficacité de la démarche.

Architecture, écologie et morphologie constructive : La question du développement durable doit prendre consistance dans la maîtrise des interactions concrètes qui s’établissent entre forme, technique, et performance écologique, dans un contexte social, politique et économique donné. Les études auxquelles nous contribuerons sur ce thème auront pour objectif d’enrichir le corpus de systèmes constructifs écologiques innovants, en évaluant aussi bien leur bien fondé technique que leur articulation aux formes architecturales.

You are here: Enseignants Chercheurs François FLEURY